Paillage : qu’est-ce que la faim d’azote ? Quelle solution ?

Qu’est-ce que la faim d’azote ? Quelle solution ?

Tout se passe bien dans votre potager sur pied, vos légumes poussent tranquillement mais soudainement, vous vous rendez compte que vos plants ne grandissent plus, pire, leurs feuilles virent au jaune !
Panique dans le potager ! Et bien c’est cela qu’on appelle la faim d’azote. Il s’agit tout simplement d’un manque d’azote. Il est responsable du développement des tiges et des feuilles et de la dégradation des éléments organiques lors de la minéralisation, moment ou le fameux azote est particulièrement actif, c’est le moment où vos plants peuvent être le plus carencés.
Afin de prévoir ceci, si vous utilisez du compost, pensez bien à utiliser une majorité de carbone (carton, feuilles mortes, bois … ) et une plus faible quantité de déchets organiques (épluchures de légumes, plantes … ). C’est une bonne composition pour un bon apport en azote.

Paille pour paillage
La paille ! Votre ami contre la faim d’azote !

Que faire contre la faim d’azote ?

La solution est simple, c’est ici qu’intervient le paillage ! En automne, les besoins en azote deviennent plus faible et à la fin du printemps aussi car le sol se réchauffe tout doucement. C’est le moment ou les micro-organismes et bactéries vont faire leur travail de minéralisation et vous pouvez les aider en plaçant au pieds des plantes des matériaux organiques et minéraux pour les nourrir, ou les protéger, c’est cela que l’on appelle le paillage.
Cependant, attention, n’incorporez pas de matière organique fraîche, mais préférez votre propre compost : le processus de minéralisation est alors déjà en route et nécessitera moins d’azote, que vos plants pourront alors absorber et éviter une fringale d’azote !

Pour terminer, je vais vous donner mes astuces pour trouver la réponse correcte à la fin d’azote !

1 – La jachère ! Et oui, parfois, cesser de trop mettre son nez dans le potager peut avoir son importance, notamment en terme d’autorégulation. Laissez donc la nature se corriger d’elle même.

2 – Cultiver un engrais vert de type fabacées, c’est à dire fait à base de trèfle, pois, haricots verts, fèves … Les plantes de cette famille sont naturellement immunisées contre la faim d’azote.

3 – Corriger en apportant légèrement de l’azote à vos plants. Comme dit ci-dessus, favorisez votre compost et de préférence bien mûr.

Et voilà mes petites explications sur la faim d’azote et le paillage ! J’espère que cela vous sera utile et que vos plants sauront être traités si jamais ils en souffrent.

Tomates et paillage
Un petit plan de tomate au premier plan et le paillage au second